Doit-on prévenir son assureur si on débride sa moto ?

Publié le : 31 mars 20213 mins de lecture

D’après la loi, il est possible de débrider sa moto en toute légalité. Par contre, le débridage devra se faire en suivant quelques conditions et en respectant la procédure. Pour cela, vous aurez besoin de modifier la carte grise de sa moto ce qui impliquera aussi d’informer votre compagnie d’assurance.

Qu’est-ce qu’un débridage moto ?

Le bridage d’une moto consiste à limiter sa puissance. Pour le cas de la France, les motos doivent être bridées à 100 Ch auparavant, mais cette loi a été abandonnée depuis quelques années. Le débridage d’une moto permet alors d’augmenter la puissance d’une moto. Le fait de débrider sa moto permet de gagner quelques chevaux en plus comparés à la puissance d’origine, ce qui est autorisé depuis 2016. Vous pouvez alors débrider entièrement votre moto à condition qu’elle possède un système de freinage ABS. De même, le débridage est aussi autorisé pour les motos de 50 cc par exemple qui sont antérieures à la norme Euro4. Cela concerne toutes les catégories de motos, que ce soit une sportive, une routière ou un tout terrain.

Avoir un certificat de débridage moto

Pour débrider sa moto dans les règles, il faudra faire appel à des professionnels dans le domaine. Pour cela, vous pouvez vous rendre auprès du concessionnaire officiel où vous avez acheté la moto. Les responsables s’occuperont de faire une demande de certificat de débridage. La demande sera envoyée auprès de la marque de votre moto. Une fois la demande acceptée, le concessionnaire pourra procéder à la modification ou au changement de certaines pièces sur la moto comme le pot d’échappement, la cylindrée ou la reprogrammation du calculateur par exemple. Avec ces modifications, la moto pourra rouler avec sa pleine puissance. Par contre, la demande pourrait être refusée si vous avez déjà effectué des modifications vous-même.

En ce qui concerne la carte grise et l’assurance moto

Appelé aussi « rétrofit », le débridage de votre moto aura pour but de gagner en chevaux, c’est-à-dire en puissance. La carte grise doit alors être modifiée, car la puissance mentionnée dedans ne correspondra plus à la puissance réelle de la moto après débridage. Aussi, la compagnie d’assurance doit être informée de cette modification, car le calcul de votre prime annuelle dépend de ces chiffres. Si vous ne prévenez pas votre assureur, vous revenez à faire une fausse déclaration qui est passible d’une amende ou même d’une peine de prison en fonction des circonstances.

Évitez les mauvaises surprises : simulation préalable pour votre assurance moto
Moto enduro : quelle assurance choisir ?

Plan du site